Aurevoir 2018 Bonjour 2019

0 No tags 0

J’avais très envie de rédiger cet article, comme pour faire un point avec moi-même sur l’année qui vient de passer et de celle qui vient de débuter.

L’année 2018 a été, pour résumer, une grande feuille blanche remplie de mots, d’histoires, de beaux croquis et d’un nombre incalculable de ratures et de gribouillages. Elle  a été rythmée par des sourires, des larmes, des prises de conscience, des petits bonheurs éphémères et de bonnes périodes assez sombres (comme pour tous finalement, plus ou moins).L’année 2017 n’avait pas été une année sensationnelle, mes pensées n’étaient pas vraiment centrées, elles allaient partout, je n’arrivais pas à tout canaliser. Il y avait eu pas mal de mauvaises choses, négatives, oppressantes, angoissantes etc. A l’époque, j’abordais ainsi 2018 d’une manière tout aussi borderline. 2018 débutait, et avec ça, dès le début, du stress, une pression que je me mettais constamment, une non confiance en moi démesurée et impressionnante. Je n’étais jamais sereine, jamais confiante et franchement c’était usant et fatiguant. J’étais lessivée dès le départ.

J’ai effectué des stages (étant étudiante en médecine) notamment deux stages en médecine légale, qui ont été terriblement bénéfiques avec du recul mais qui sur le coup ont été vraiment difficiles. J’ai eu un rejet total de la souffrance d’autrui, portant tel Atlas la misère du monde et la souffrance des autres sur mes épaules, je n’arrivais plus à faire la part des choses, à avoir un degrés correct d’empathie et de faire abstraction des choses en rentrant chez moi. Je me laissais submerger par un trop plein de douleur et je portais la mienne et celle du monde sans savoir comment faire pour m’en débarrasser. J’ai littéralement explosé. Le vase débordait. Entre ma propre douleur, celle des autres et l’horreur de la réalité qui me claquait quotidiennement au visage comme on lance sur quelqu’un une bombe à eau. C’était trop, j’ai sombré.

J’ai effectivement eu à ce moment là une énorme crise existentielle, où j’ai tout remis en doute, la vie, les gens, moi même … bref une phase assez longue, intense et un peu (beaucoup) sombre il faut le dire mais qui, une fois la tête sortie de l’eau, m’a apportée une lucidité et un rapport au monde totalement différent. Mes perceptions des choses et surtout de la gravité des evenements ont totalement changées. J’étais différente.

Suite à cela j’ai eu envie de me recentrer. J’ai pris conscience que pendant des années en fait, je vivais très souvent en automatisme, guidée, formatée par la société qui m’entourait et qui m’imposait  à rentrer dans le moule comme tous les consommateurs (au sens très large). Je me suis rendue compte que ça ne me convenait plus. Il fallait impérativement que je me recentre. Je me suis donc remise à lire, lire beaucoup, me nourrir de littérature, de philosophie, de psychanalyse, j’écoutais des podcasts de développement personnel et de philosophie et surtout de personnes qui partageaient mon état d’esprit (mon dieu que ça fait du bien parfois de se sentir comprise et surtout d’avoir des gens qui dédramatisent le monde. Un sauvetage pour moi), je me suis remise à écrire, écrire jusqu’à ne plus en pouvoir, pour coucher mes états d’âme, les extérioriser pour ne pas qu’elles me grignotent de l’intérieur. J’ai essayé de travailler la méditation, mes pensées (transformer les pensées négatives en pensées positives), mes perceptions (me concentrer sur l’aspect positif et bénéfique des choses) etc. Wow ce fut un travail de longue haleine, qui est d’ailleurs loin d’être terminé et qui ne se terminera jamais vraiment mais qui apaise vraiment le cœur et l’esprit.

 Et puis, il y a eu encore des choses négatives, des évènements difficiles qui m’ont souvent donné envie de tout quitter et de vivre un de mes rêves (celui de partir faire le tour du monde, de voyager sans cesse jusqu’à ce que mort s’en suive). Mais ma raison me ramenait à la réalité. Il n’était pas encore l’heure de tout quitter mais plutôt de changer la génèse qui me donnait envie de tout quitter.

Et puis là dernièrement il y a quelques semaines, il y a eu encore une révélation. Ce voyage humanitaire que j’ai effectué durant quelques semaines au Sénégal. Et là je me suis sentie renaître. Je ne peux vous l’expliquer mais déjà quand je voyage je vis pleinement, le voyage c’est ma passion, mon bonheur, la chose qui fait pétiller le cœur réellement, qui m’anime (anima, âme). Quand je parle de voyage, je parle de celui où je découvre pleinement un pays, la culture, les habitant, je m’immerge, je vis, je respire le pays, là où mon âme quitte momentanément mon corps pour vagabonder bref le voyage du cœur. Je me suis rendue compte de la réalité des choses, de ma vie par rapport à celles de certains, du bonheur de personnes avec qui la vie n’a vraiment pas été clémente mais qui surpassent chaque obstacle avec sourire et joie en ne se concentrant que sur le versant positif et instructif. Quelle claque. Je me suis demandée où avais-je été pendant plusieurs années, très souvent à côté de mes pompes. Quelle révélation. J’y ai découvert des personnes formidables qui m’ont élevées (au sens propre et figuré). J’ai reçu une telle dose d’amour (même certains de mes proches ne m’ont jamais donné autant d’amour et d’amitié en une vie entière) que je me suis sentie comblée et aimée. J’ai eu des discussions constructives qui m’ont fait grandir grandir grandir. Mes yeux ont vu des choses qui m’ont amené à des réflexions et des discussions philosophiques avec moi-même. J’ai vu la bonté, l’amour, le partage, la bienveillance, oui j’ai vu la bienveillance mon dieu je crois qu’avant je ne l’avais que très rarement rencontrée. J’ai été émue par tant de beauté, j’ai eu des malaises d’amour à la vue de ces paysages et de la nature qui s’offraient à moi. J’ai eu des explosions olfactives, gustatives, des enseignements incroyables. Bref ce fut vraiment une étape de ma vie que je n’oublierai jamais.

Cette expérience a été décisive dans ma vie et m’a vraiment donné envie de devenir ce genre de médecin qui fonde des choses pour les autres et qui réalise des missions humanitaires assez souvent. Ce fut sublime.  Alors je crois fermement au destin, je suis le genre de fille qui pense que rien n’arrive au hasard. Que chaque personne qui croise ta route, chaque évènement que tu vis, chaque obstacle et peine qui se glisse sur ta route devait être là, à ce moment précis, à cette seconde précise, parce qu’il t’apprendra quelque chose, qui t’échappera très certainement, qui sera sûrement pour la plupart inconscient mais qui était nécessaire dans ton histoire.

Je me sens pleine de gratitude d’avoir vécue des expériences qui m’ont amenées aujourd’hui à cet état de pensée qu’il y a dans ma tête. Alors je sais que tout ne sera jamais rose, que je vais vivre encore des choses tristes, horribles ou dévastatrices, mais je pense que le maître mot de mon année à été que la force difficile des choses m’a apprise à être plus détendue face à la vie dans le sens où mes perceptions ont tellement changées que j’arrive à penser différemment et à aborder les difficultés avec plus de recul et en essayant d’y voir de belles choses malgré tout.

Cette année m’a permise aussi de penser plus à la nature. J’ai débuté un changement il y a plus de 9 ans en devenant végétarienne (je vous en parlerais précisément dans un article) en essayant de réduire mes déchets, en essayant de consommer mieux, de manière un peu plus éthique, plus responsable. Alors je suis loin d’être parfaite mais chaque battement d’aile de papillon a son importance. Le moindre petit changement est très bon à prendre. Alors pour cette année 2019, je vais suivre le précepte de Gandhi  » Be the change that you wish to see in the world » Soyez donc le changement que vous voulez voir dans le monde. Je voudrais voir tellement de choses dans le monde. Je voudrais que les animaux soient vraiment plus considérés, moins torturés qu’on puisse enfin les respecter, c’est principalement pour cela que je suis devenue Pesco végétarienne il y a 9 ans. Cette année j’ai été encore plus loin en supprimant également le poisson (c’est un choix personnel, je n’encourage personne à faire quoi que ce soit, nous sommes tous libres de nos actions et de nos choix). Parce qu’outre la considération des animaux qui est une valeur primordiale à mes yeux, j’ai observé les conditions pour la planète et je me suis rendue compte que l’élevage intensif polluait bien plus que n’importe quoi. J’ai vu la surpêche dans les océan, les coraux détruits, les nombreuses espèces anéanties pas cette pêche en excès, et la destruction du monde aquatique. J’ai également vu l’impact de nos déchets (j’ai d’ailleurs été terriblement triste au Sénégal de voir ce que l’océans amenait et à quel point le monde de surconsommation détruisait le plus beau cadeau que la terre nous offre: la nature). J’ai également changé ma méthode de consommation, en diminuant les consommations à usage unique et en intégrant plus de zéro déchet. Fini le sopalin, les cotons, les serviettes en papier, les protections hygiéniques etc Bonjour le vrac, les totes bags,  la cup, les serviettes lavables, les débarbouillettes, les cotons lavables, les produits homemade et maintenant les mouchoirs lavables etc Ce sont des choses qui sont simples, dont on s’adapte hyper vite croyez moi mais qui font tellement la différence dans la réduction des déchets c’est juste impressionnant.

Où en étais-je. Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. Je voudrais voir un monde plus propre, je réduis mes déchets à mon échelle. Je voudrais voir un monde plus respectueux de l’environnement, j’essaye de consommer mieux, mes choix et mon argent sont ma seule force reconnue dans la société. Je voudrais voir un monde où les animaux sont heureux et considérés, j’arrête de consommer leur chair et mon argent n’est plus intégré dans un circuit qui finance le massacre (oui c’est la triste réalité). Je voudrais voir un monde tolérant alors je devient tolérante (je respecte le choix de chaque personne même si ce ne sont pas les miens. Après tout chacun ses actions, chacun sa vie et ses choix). Je voudrais voir un monde rempli d’amour alors j’en donne un maximum, que l’amour émane des corps et des cœurs. Je ressens de la gratitude, j’observe avec du recul ma vie et je remercie, je remercie de me lever le matin, de pouvoir sentir la douce odeur de l’été, sentir la douce odeur des fleurs, manger à ma faim, manger des mets qui me procurent du plaisir etc. Juste se rendre compte de toutes les merveilleuses choses, souvent devenues insignifiantes, dans notre quotidien. Je voudrais voir un monde cultivé, alors je cultive mon jardin intérieur, je me nourris de connaissances, j’apprends un maximum et quotidiennement pour transmettre par la suite. J’aimerais voir un monde heureux, alors j’apprends à l’être etc vous voyez le concept ? Chaque action même la plus petite, la plus minime, la plus insignifiante a son impact. C’est l’effet papillon.

Alors voilà ce que 2018 m’a appris c’est de changer mes perceptions des choses pour être clairement plus heureuse. Il y a tant de belles choses dans ce monde, on ne devrait même pas avoir le temps de se lamenter ou d’être négatif.

Pour finir, je remercie cette année de tout ce qu’elle m’a offert.

  • Pour les merveilleux moments
  • Pour les moments moins bons, plus douloureux, plus tristes qui m’ont fait sombrer mais qui ont été nécessaires
  • Pour les merveilleuses rencontres
  • Pour les rencontres que je pensais merveilleuses et qui en fait ont été destructrices et négatives mais qui une fois de plus ont été nécessaires dans ce parcours initiatique.
  • Pour ces études que je fais et les gens qui m’ont fait grandir par leurs histoires
  • Pour ces journées d’Automne, d’Hiver, de Printemps et d’Eté, et leur beauté
  • Pour ces voyages qui m’ont nourris
  • Pour ces expériences vécues
  • Pour ces douces soirées à me perdre dans un ciel étoilé (ma passion)
  • Pour avoir senti la chaleur du soleil sur ma peau
  • Pour tous ces plaisirs olfactifs, auditifs, gustatifs, visuels etc. d’avoir mis tous mes sens en éveil
  • Pour tous ces frissons et ce cœur qui a explosé d’amour tant de fois

Et j’en passe il y aurait tant à dire !

 

Que 2019 soit belle. Je vous le souhaite du fond du cœur. Qu’elle soit une révélation. En fait je n’aurais qu’une chose à vous dire, faites de cette année une année qui vous ressemble, qui vous plait, qui vous fasse frissonner et qui vous élève très haut car en fait c’est vous qui avez la clé.

 

Avec amour et bienveillance

2019

Combi pantalon fleurie Bizzbee


Retrouvez moi sur les réseaux sociaux

( concours, bons plans et amour t’attendent )




Rendez-vous sur Hellocoton !

 

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *