La lessive : Un produit sain ? Comment fabriquer sa lessive ?

1 , , 1

7.3 milliards de lessives en France sont réalisées chaque année selon le Planetoscope. Vous vous rendez compte le nombre de litres de produits utilisés par année ? Par consommateur ou par famille ? J’ai toujours été une dingue de lessives. Toujours à chercher les meilleures odeurs, qui tiennent le plus longtemps sur mon linge, à tester les dernières billes de lavage, perles odorantes et autres petites capsules de bonheur olfactif. Néanmoins, je me suis toujours demandée de quoi était composée ma lessive et si vraiment ça avait un impact sur ma peau ou même sur l’environnement. Alors j’ai essayé de m’informer.

 

Compo de la lessive industrielle

 

En fait, si nos lessives sont aussi efficaces, c’est parce qu’elles sont blindées de produits chimiques.

  • Les tensio actifs : ils détachent la saleté. Par exemple on retrouve le Sodium Laureth Sulfate, des dérivés d’huile de palme, des enzymes (protéases par exemple qui dissolvent les taches de sang et d’herbes)
  • Phosphates : empêchent le calcaire de se déposer sur le linge
  • Colorants
  • Agents blanchissants : peroxydes perborates
  • Azurants optiques : pour aider le linge a conserver son côté blanc et lumineux.
  • Parfums: linalol butylphenyl etc.
  • Conservateurs : methyl octyl benz … donnent des allergies

Les fabricants n’ont pas l’obligation d’indiquer la compo exacte sur leur bidon de lessive, juste la liste des ingrédients allergisants obligatoires.

 

Impact 

Les produits chimiques de la lessive partent dans les eaux usées et polluent. Bon nombre de ces produits chimiques et détergents ne sont pas biodégradables et s’accumulent. Les tensioactifs sont par exemple extrêmement mauvais pour les organismes aquatiques . Les agents qui blanchissent aussi sont toxiques pour l’environnement. On remarque également que pour adoucir l’eau, la lessive contient des agents adoucissants, voire même de l’adoucissant qu’on rajoute dans la machine. Celui-ci contient énormément de substances chimiques non écolo qui ne se dégradent absolument pas. On retrouve même parmi ça des substances potentiellement cancérigènes comme l’EDTA, le NTA ou les conservateurs. Les conservateurs, iodopropynyl butylcarbamate ou les tensio actifs comme le fatty alcohol ethoxylate  sont des substances à haute toxicité ! Certains conservateurs sont potentiellement allergisants et provoquent même parfois des eczémas de contact.

Une étude à été réalisée par le syndicat mixte de production d’eau potable de la Côte d’Emeraude. Cette étude a mesuré l’impact des phosphates de lessives sur l’environnement. Les phosphates (polyphosphates, métaphosphates, phosphonates…) sont présents dans beaucoup de produits de lave vaisselle et de lave linge. Leur rôle est d’empêcher le dépôt du calcaire sur le linge ou la vaisselle.  Ils ne sont pas entièrement traitables par les stations d’épurations. Du coup il y en a beaucoup qui sont rejetés dans les cours d’eau ce qui modifie l’ecosystème puisque cela favorise le developpement des micro algues qui vont asphyxier d’autres faunes aquatiques et parfois produire des toxines. En bref, il y aurait un véritable impact écologique.

Le magazine 60 millions de consommateurs alerte sur le colorant Rhodamine B qui serait un grand irritant et un cancérogène probable. On le retrouve dans certaines capsules liquides. Ils indiquent d’ailleurs que bon nombre de lessives dites « vertes et ecolo » sont en fait extrêmement dangereuses pour l’environnement. Il faudrait selon eux diluer plus de 35 fois l’eau de lavage pour la rendre biodégradable dans la nature … Ouch !

Décryptons ensemble une bouteille de lessive

 

On remarque au premier abord que la liste d’ingrédients n’est pas dévoilée. Quelques ingrédients obligatoires sont inscrits car ceux ci sont potentiellement allergisant et doivent nécessairement apparaître sur la bouteille si et uniquement si ils font partis intégrante de la compo. Déjà on se demande pourquoi il n’y a pas une transparence parfaite de la liste complète des ingrédients. On retrouve parmi le peu d’informations qu’on a:

  • Benzyl salicylate : allergène et toxique pour le système immunitaire. Son usage serait restreint en Europe et le seuil réglementé.
  • Butyl phenyl methylpropional : une substance de parfum de synthèse. Allergène. Selon certaines études animales expérimentales, ses effets seraient neurotoxiques et assez mauvaises pour le système respratoire si elle est inhalée. On constate aussi des irritations de la peau.
  • Methylisothiazolinone : puissant biocide et conservateur qui lutte contre la prolifération des bactéries. Peut occasionner des démangeaisons et des plaques d’eczéma de contact.
  • Benzisiothiazolinone est irritant, allergisant et toxique pour les organismes aquatiques.

source : 60 millions de consommateurs, syndicat mixte de production d’eau potable de la côte d’Emeraude, UFC que choisir

Comment passer vers une lessive saine ?

 

En remplaçant petit à petit les ingrédients. Par exemple les agents tensioactifs sont remplacés par du vrai savon, type de Marseille (le vrai) ou le savon noir.  Les agents blanchissants par du percarbonate,  tout aussi efficace. L’adoucissant par du vinaigre. Pour les odeurs les huiles essentielles par exemple. Du coup j’ai opté pour la fabrication de ma propre lessive. Outre le fait que ce soit plus sain, on est dans un mode de vie réutilisable, zéro déchet et en plus niveau coût c’est incroyable. J’avais quelques craintes comme le fait que cette lessive ne neutralise pas parfaitement les odeurs ou encore qu’elle ne lave pas correctement mais en fait elle est très efficace.

 

130 g de savon de marseille

-1 verre de bicarbonate de soude

-1 verre de cristaux de soude

-1/2 verre de vinaigre blanc

-1.5L d’eau (dépend de la taille de votre bidon)

-Un vieux bidon de lessive

 

Dans une casserole, faire chauffer 1.5 litres d’eau avec les copeaux de savon de Marseille à l’intérieur). Faire fondre les copeaux. Ajouter ensuite le bicarbonate de soude, le vinaigre et les cristaux de soude. Attention faites vraiment très petit peu par petit peu car ça mousse énormément et j’ai eu le problème d’en mettre partout car ça a jailli comme un volcan ! Bien mélanger. Verser la préparation dans le bidon (tout doucement, car ça mousse énormément) puis laisser refroidir pendant plusieurs heures. Quand le mélange est refroidi, vous pouvez ajouter quelques gouttes de fragrance. J’ai acheté de la fragrance oriental chez aroma zone et j’y applique une 15ène de gouttes.

Il est normal que le mélange se solidifie parfois dans le bidon. Ce que j’ai fait c’est que j’ai rajouter 2 tasse d’eau chaude dans mon bidon et j’ai bien remuer pour bien diluer mon mélange. Il s’utilise ensuite comme une lessive classique dans les dosages similaires, et on utilise du vinaigre blanc à la place de l’adoucissant pour bien casser le calcaire et adoucir les habits.  Go green !

 


Retrouvez moi sur les réseaux sociaux

( concours, bons plans et amour t’attendent )




Rendez-vous sur Hellocoton !

 

1 Comment
  • Eleonore
    mars 14, 2018

    Ça fait peur de se rendre compte que tous les produits qu’on utilise sont potentiellement dangereux pour la santé ou la nature.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *